Suite … Les pensées de Sam Moore et Sam et les samares… (24/10/2015)

Piquées dans le sol à nouveau tel des petits arbustes aux couleurs chatoyantes. Elles attendaient, les samares de Nice et continuaient à se faire, la belle. 
L’une d’elle se sentait presque prête pour passer sous l’oeil de la loupe. Camarade de jeu, un poil plus grand. Sa teinte toutefois n’était pas encore au point. Il manquait quelques nuances.  Un poil plus tonique. Une teinte prête à passer l’hiver, et chargée de l’ardeur de l’été. 
Un bel oranger aux reflets amarante velouté. Etincelantes. Tandis que les inséparables s’échangeaient leurs pelages, dans les sous bois. La grande auberge espagnole ouvrait ses portes. Une lecture à voix haute et nue
un, nu
pour énoncer le menu des festivités :
Rock fort monté sur pilons duck serti d’un lit de trévises 
pluie de roquettes algomasio
diligence et malles aux cucurbitacées grimpantes suivie de grisons en chiffonades
lips, stop motion and tongue revolving
Jean et Jane en cercle concentrique sous une vapeur cacao, mas à miel en continu
rabbits aux carottes vertes tunées baby spinach
un mont de riz  au vent d’anis
une pêche sanguine achalandée
un doigt de rhum sous une douche en caramel filé
blue ice sur la banquise
marée noire en rose des sables 
pets de nones aux pétillants rosés
cristaux effervescents gingembre et lime
une poire au jus qui chante
bloc notes de roches en toc
rince doigt et vodka tagada
tango de réglisse et scie musicale
une bagatelle sur le tapis
des bretzels s’en mêlent 
fanfare de grenouilles et criquets éberlués
bourgeons de cassis en croûte de Foudjou
des pigeons roucouleurs
vert sandre et bleu shark
boulette d’Avesnes et pinot noir
mistelle et cake blanc sur île  blanche
checkers chocolat poivre et sel
une pioche à paillettes s’improvise sur le devant de la scène
le canard est givré et les oranges laquées
Ziti, el monte verde, 
sweet peppers and baby corns
Echafaudage de bambous, opiacés et crustacés


Poursuite de Les pensées de Sam Moore et Sam et les samares… (24/10/2015)