Les adressés (suite) – par Pierre Giquel, dans le prolongement des échanges avec Les pensées de Sam Moore … (14 part II)

Lulu la goûteuse

Perchée sur des hypothèses, elle cachait ses enthousiasmes en frôlant l’indélicatesse, mais trouvait encore un moyen de se sortir d’un mauvais pas en affirmant s’intéresser autant à l’infiniment petit qu’à l’infiniment gros, arguant qu’elle n’avait pas attendu la mode des archives pour payer son personnel ni pour rédiger une histoire entêtée de l’art. Elle régnait donc, goûtant aux avantages de sa profession, qui consistait à ranger des … Lire la suite

Extrait de : les pensées de Sam Moore … Erratum et mouvements (13 part II) – pour Flying Black Cow Utopia Club volet 2 – David Michael Clarke exposition

Sam Moore sentait bien partout autour, la belle agitation. L’invitation avait été donnée, l’information relayée, les échanges commençaient à s’articuler. 
Sam Moore profita de l’irruption prolongée dans la faille sismo-Utopia que son ami Pierre G. avait évoqué pour poursuivre avec délectation son zoom sur les étagères. De gauche à droite, le regard porté sur les tablettes et l’extrapol- sur l’épaulette.  

D’emblée, la vue du blaireau tout en nuances de marron-noir à … Lire la suite

Les adressés- par Pierre Giquel, dans le prolongement des échanges avec Les pensées de Sam Moore (12 part II)

LES ADRESSÉS

Ils ne sont pas tout à fait nos lecteurs, on peut même les imaginer analphabètes, mais il nous suffit que nous leur prêtions des capacités d’envahisseur pour qu’ils deviennent nos interlocuteurs privilégiés. Certains ne se doutent même pas de leur entrée explosive dans le territoire que nous allons former. Qu’ils ferment leur volet et nous ne leur en voudrons pas, tout le monde n’est pas aux ordres dans Lire la suite

La passion SM – par Pierre Giquel, en poursuite aux pensées de Sam Moore ( 11 part II) – pour Flying Black Cow Utopia Club volet 2- David Michael Clarke

Sam Moore se souvenait confusément d’une visite qu’elle avait entamée sur le Mont Analogue, multipliant ainsi ses possibilités de survie. Elle savait que seuls les initiés se faufilent prestement à la rencontre de leur destin, et qu’ils s’assouplissent le temps de leur découverte. Mais SM avait la passion, elle savait qu’elle rentrerait dans ses frais, et que les délires d’ivrogne l’extrapoleraient toujours. Elle préférait se laisser séduire par les faussaires … Lire la suite

Pierre Giquel, en réponse aux pensées de Sam Moore ( 10 part II) – pour Flying Black Cow Utopia Club volet 2- David Michael Clarke

(Dans le prolongement des échanges, une nouvelle correspondance s’ouvrait…  En réponse à la dernière pensée de Sam Moore, je reçus ce texte de Pierre Giquel. )

OUI! LES CAILLOUX S’ÉCHANGENT!

Je les ai surpris dans leur vitrine transparente près de la fenêtre qui donne sur un paysage qui recopie particulièrement une estampe japonaise et dans le contexte d’une exposition franchement vivante et radicale comme on dit lorsque l’on vient des … Lire la suite

(Extrait de Flying Black Cow Utopia Club – volet 2, exposition de David Michael Clarke à la Galerie du Dourven… Un zoom au bout de la véranda de la galerie du Dourven, sur les étagères Enzo Mari…)

P1070999b-lo

De caillou en caillou, de forme en forme, de roche en roche,
de gauche,
4ème tablette de l’étagère Sam Moore,
Hearts, l’image de cœurs battants, granits, grès et dolérites, les cailloux s’empreintent
à droite,
4ème tablette de l’étagère de Christelle Familiari,
Un morceau de granit gris clair moucheté de noir allongé sur une flaque claire, grise faïence et biscuit,
la flaque est sensible et sensuelle, le caillou s’en imprègne.
En … Lire la suite

Extraits de : Les pensées de Sam Moore… Erratum et mouvements (8 part II) – pour Flying Black Cow Utopia Club – volet 2

Piacé-Affiche-Expo

Show me the rock,
Sur la plus haute branche,
la pipe du corbeau
au Piacé, se mouve
Et de sa pince à rallonge qui gobe
comme d’un coup de ciseau,
pince me le cœur, pince moi la mousse
Sans essouffle ni esbroufe, Sam Moore accourt
Pince la pipe et tombe le rock

Il reprit la cueillette à deux mains, d’ores
Et déjà, les poches vides, il fredonnait
La song … Lire la suite