Pierre Giquel, suite aux Pensées de Sam Moore, Tanka poppies IV

Reprenant le cours des pensées, je vous transmet ce petit message reçu de Pierre Giquel en réponse aux Tanka poppies IV du 11 février 2018 : 
Il ne peut exister de sublime
Que de liquides vertiges
Sam s’agrippe
A quelques ailes
Aucun miroir brisé