ALIEN : COVENANT Ou l’art de construire un monde meilleur

DD-Alien-covenant-1

Dans une pièce aseptisée, style clinique pour milliardaire, Peter Weyland se présente devant un androïde comme son créateur. Cet être synthétique décide de s’appeler David et, en un instant, devient conscient de la finalité de ce « père » en tant qu’être humain. Il interroge Weyland sur les êtres fondateurs de notre humanité. Plus tard dans le film, nous verrons que pour lui l’évolution ne dépend plus de l’être humain.  Lire la suite

Les pensées de Sam Moore et la mandarine projetée …fev/mars 2017

La bise parfois 
sonne comme une gifle
j’ai écris une phrase 
enjoue-é mais à côté
la crêpe du jeudi c’est comme une crêpe qui se lance mais qu’on n’attend pas 
le passage d’une crêpe à l’autre à travers les Lunettes de Romans, on dirait que les trous-taches s’agrandissent
Allongée, les plafonds glissants mériteraient qu’on y prête plus d’attention,
une élégance chavirée
upside down ou sur le dos, la circulation Lire la suite

Les pensées de Sam Moore avec haïkus, marteau virevoltant et jardin d’acclimatation, 9,10,11 janvier 2017

pitch up on time
researching ideas, not going work like a good dancer 
pop pop pop pop pop pop pop pop pop
all corks gets up
caméléon ou requin 
blanc à l’arc en ciel
le bananier rit
A l’ombre colorezée
make me fly and singing
opiacé et billet doux
le coup de grisou,
la selle en l’huitre
qu’elles sont belles les boules
je ne comprends pas pourquoi s’embrasser sous le
Lire la suite

Extrait Les pensées de Sam Moore, avec point de vue sur la pente, novembre 2016

Par le biais du bonnet, le cheval avait emprunté la sagesse de l’âne, ce qui le rendait moins fougueux mais il n’en restait pas moins indomptable comme il l’avait toujours été. 
Clairement, Sam s’était fait doubler, des propos étaient sortis sans même qu’il les ait prononcé, voire même pensé. Incompréhensible qui gâte ! Non, il n’était pas prêt de suivre la vague déferlante pleine de haine qui voulait s’emparer du Lire la suite

Extrait Les pensées de Sam Moore, en pente, novembre 2016

Ceci est le programme, 
la pente est dure, faudra tenir bon semble t-il

les temps sont durs,
tandis que le cheval enfilait son bonnet d’âne pour essayer de passer inaperçu,

il faudra bien plus d’une tequilla sunrise pour trotter, 
A bon entendeur, explorateurs du bout de l’arc en ciel, lâchez les couleurs

l’exocet bondissait hors de l’eau excité à l’idée de planer quelques instants encore et encore
un mouvement renouvelé, Lire la suite

Les pensées écarquillées de Sam Moore, 14 octobre 2016

Un nuage, un coquelicot, un coquelicot derrière le nuage, le nuage dans le coquelicot, tandis que la roue de l’escabeau tourne. Et si l’éolienne se ventilait de coquelicots

Reprise,

Puis, des observateurs on passait aux explorateurs,

Les explorateurs du bout de l’arc en ciel.

Sam avait trouvé l’œil en cherchant à découper un cercle en 7 parts égales. Dès lors, l’oeil miroitait de ses 7 couleurs : rouge lèvres, orange … Lire la suite

Les pensées écarquillées de Sam Moore, 8 sept 2016

Tension qui me lève vers l’équité
le fouet d’Eva qui claque a probablement des résonances au-delà des vagues, encore insoupçonnées

la montée du nuage de la fumée qui pipe a des allures extravagantes,
d’ailleurs le passage de main en main évoqué dans le premier Hallo hallo devenait plus difficile, plus encombrant peut-être. La forme demandait des étirements du corps, à deux doigts comme à deux pieds, le nez n’était pas … Lire la suite