EXTRAIT DE “LES DIVAGATIONS DE SAM MOORE” IN “OUTSIDE-IN”, CHAPELLE DU GENETEIL – HULAUT & CLARKE AND FRIENDS… II, 1 JULY 2015

Je suis la jardinière du dimanche,
la releveuse de caillou
qui dissout les fils et retourne la moquette
je suis déplaceur et déplaceuse
je suis marcheuse de caillou qui ponce et qui plisse
je suis le marcheur de caillou
qui pense
je suis le mangeur de caillou
qui ponce

Vue de l'exposition ©Marc Domage, Le Carré, La Chapelle du Genêteil, 2015

Le défaut du rideau révélait bien ce dont il était question,
un entre deux
entre chien et loup
un croissant lunaire apparaissait alors dans l’entre deux pierre

le jardinage n’était pas terminé, une silhouette dans le jardin poursuivait ses occupations. La réorganisation des graviers sur le sol se poursuivait tranquillement dans l’obscurité.

Un balai dans la main,
surpris par la lumière se projetant sur la voûte, tel une projection ombragée du balai en main tandis que l’autre tenait le seau.

On attendait le commissaire,
était-il vraiment dans l’escalier ?
Sam Moore continuait à se demander dans quel main le balai pourrait-il passer, de l’ombre à la lumière.
Il poursuivait sa tentative, plus petite, tandis que le blaireau s’affairait et
que les quilles s’encanaillaient de leurs joints,
3,4,7,9

La clé d’ici a le vent en poupe, disait-on,
Aux agitations nombreuses,
Un nuage bleuté se souleva légèrement

Sam Moore songeait à relever les tapis et à les introduire plus prudemment dans le sol.

Je suis le marcheur de caillou 
qui pense
je suis le passeur de caillou 
qui creuse
je suis le passeur de caillou 
qui ponce …
hum hum hun hum hum hun hum hum hun hum hum hun hum hum hun  hum hum hun  hum hum hun

Extrait de Les divagations de Sam Moore in Outside-In, Chapelle du Geneteil – Hulaut & Clarke and friends…   II, 1 july 2015

L’ART EST LA CHOSE… HULAUT & CLARKE, AND FRIENDS ©Marc Domage, Le Carré, La Chapelle du Genêteil, 2015