Extrait Les pensées de Sam Moore – Morse aquatique – Rêvolutions – printemps/été 2019

On retrouve Lamaline en jardinière prête à s’épancher auprès des maraîchers des bords de route

On the road les feuilles en épi ronde d’Acacia
Ai planté les soucis au pied des pommes en terre
Trèfles hérissés éparpillés

Betterave, bette rude
Asteracea ou bleuet des montagnes
roses purple
Souffle à manquer
montée en arcs, par pallier, un effeuillage
1800 villages vacances le soleil fait fondre la neige. La glace est dans les verres. L’agitation de l’hiver fait place à l’ennui de l’été.

Les flancs varbys du chapeau de napoléon près des lacets de Montvernier en face, La chambre.

Une route sinueuse qui décontracte Lamaline. Chafouine, elle se sent prête pour quelques échauffourées.

Une Amaranthe réfléchie ou épineuse a poussé sauvageusement ici.
Telle une effeuilleuse sur le podium.

Rêvolutions
jardin en tête
haricots carminats à rames

Associer une fleur à un légume
artichaut et coquelicot
tomate et oeillet d’Inde
patates, lin
Phacélie et sans souci

Le calypso ou la maison de Tristan

Les montagnes ont des frissons sur le haut

Les fissures et l’archelas, las, le chale râle
En haut, poste de télégraphie optique avec ses pans et jeux de miroirs

Sam rêvait dès lors à un morse aquatique où les bras s’agiteraient à n’en plus finir, révélant des mots incompréhensibles faites de consonnes fricatives.

Extrait Les pensées de Sam Moore – Morse aquatique – Rêvolutions – printemps/été 2019
Pour plus de pensées, vous pouvez retrouver “Les pensées de Sam Moore et L’arbre qui cache la forêt”- Editons Ma bibliothèque par Sharon Kivland :

https://mabibliotheque.cargo.site/Anabelle-Hulaut-Les-Pensees-de-Sam-Moore-2019