Offrir des livres / Volet 5 : Benoît Maire ou l’artiste conceptuel & romantique

A l’occasion de son retour dans sa ville natale, Benoît Maire a bénéficié, en 2018, de deux magnifiques expositions, l’une au CAPC de Bordeaux, comme artiste, l’autre au centre d’art Chasse Spleen, comme curateur. Un magnifique, grand, volumineux, complet catalogue a été édité par le CAPC musée d’art contemporain de la ville de Bordeaux. Un petit livret par la taille mais très important par son contenu, essentiel pour comprendre la pensée en acte de l’artiste bordelais, est disponible sur le site du centre d’art privé art chasse-spleen. Le titre en dit long sur les intentions spéculatives et plastiques de l’artiste : Nature morte ou le préfixe conceptuel de l’art romantique. Le conflit entre un art de la raison – l’art conceptuel – et son contraire, un art de la faillite du sens - l’art romantique – se trouve être l’essence même de l’œuvre de Benoît Maire. Ses peintures, ses sculptures, ses expositions, ses films, ses performances, ses conférences, ses écrits, forment autant de lignes de fuite au service d’une question qu’il se pose : Est-il possible de créer des formes plastiques qui ne soient pas de simples illustrations de concepts volontairement préétablis comme déclencheurs des œuvres ?

DD-Benoît-MaireDans le chapô de la longue conversation entre la chercheuse et historienne d’art Rahma Khazam et Benoît Maire, la critique d’art lui a donné un titre explicite “Le sens-sans-signe”.
Christophe Le Gac

https://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=6525&menu=
http://www.capc-bordeaux.fr/programme/benoit-maire
http://art.chasse-spleen.com/nature.php
https://www.benoitmaire.com
https://www.nathalieobadia.com/artist_detail.php?ar=183&af=1&p=3&g=2