Les pensées et avant vues de Sam Moore, 13/14 février 2016 …

Dans ce bien bien mieux, un oiseau bleu virevoltait al overland
Beghin Beghin, say un certain choeur, tentant une échauffourée de mise pour réveiller les autres choeurs. Il lui faudra travailler davantage la polyphonie, sans aucun doute. L’invitation allait être donnée, rassembler les voix dans un joyeux remous d’odes sucrées. Mais qui parmi les lecteurs répondraient au choeur ?
Entre la jelly et le caramel des pommes d’amour, j’hésitais ardemment. La lumière qui s’en dégageait était franchement différente. La lumière traversante, en petit lissé s’imprégnait de la matière et en ressortait parfois cabossée, grand soufflé pour l’une, translucide grand cassé, pour l’autre. Mais il y avait autant de petites bulles fines dans cette transparence que dans ce gloubi boulga. Des petits bulles au fond très aériennes, et qui s’en fichaient pas mal de leurs contours. 
Sam se demandait comment le choeur pourrait-il s’accompagner de pommes d’amour versus sucre d’orge et lunettes de romans.
Les nuanciers qui arrivaient en grande pompe se tenaient prêts pour assister à la cuisson du gros boulé. Le rond de marbre se préparait au réchauffement climatique futur.
Reprise,
Lunettes de romans
je voudrais voir à travers
l’écart de tes yeux
Cahin-caha dans ce brouhaha général, à l’écho des sons, chahuté Sam Moore avait reçu ce message de PB, tel un haïku masqué, franc osé:
« burettes de rose sang je voudrais boire à ras le verre l ‘éclat de tes feux »
Cahin-caha dans ce brouhaha général,
Cohésion et adhérence seraient de la partie, convenir ensemble des mots, les mettre en voix et les répéter pour que d’autres sens apparaissent.
Les pensées et avant vues de Sam Moore avec message Haïku chahuté de Pierre Besson – 13/14 février 2016 … Sam Moore et les introuvables – Résidence au Lycée Le Dantec à Lannion.