Les pensées de Sam Moore – leaf lift and pop escamotage et comment Lamaline réapparaît,19 février 2021.

31, se mettre sur son 31, est la deformation du nom du tissu Trentain   drap de luxe
chaine composée de trente-trois cent fils.
on devrait plutôt dire se mettre sur son trentain
plus on compte de fils plus la qualité est fine…
et si chaque jour on s’endimanchait histoire de sortir les jours de la semaine dans le désordre  pour casser le rythme qui s’installe, sortir avec son compte-fil en guise de bracelet et rompre avec les habits d’habitude
Sam se demandait qui compterait les fils – un vrai casse-tête en fête
rien en haut de la passerelle
le blanc après être passé au gris, a cédé la place au vert.
Cela pourrait ressembler de loin à une mise au point, à une sorte de balance des blancs qui remet l’oeil en place. Sam se demandait si les couleurs avaient changé pendant l’escamotage provisoire derrière un écran blanc, j’escamote à mon tour l’écrin blanc, je ne crains pas l’écran blanc, je l’escamote comme j’escalade la verte échelle dans le jardin tout vert printemps en laissant bien la motte au pied.  Des fois que la taupe pointerait le bout de son nez. Je crois que vraiment je suis tombé en amour de l’escamote. Je visualise plus que j’entends. L’escamote c’est à la fois très visible et en même prêt à s’éclipser dans l’instant.  Sam se demandait pourquoi d’un seul coup, les mots lui venaient avec un accent du Québec ; de passer d’un écran à un écrin, comme si c’était toute une traversée qui s’enclenchait, on enfile les barniques et on fait partir le char
Sam en était là, avec les clés dans une main et de l’autre un tir bouchon. Pour le premier il voyait bien mais pour l’autre, il ne voyait rien. La forme lui plaisait cependant, une vis sans fin au fond, qui visse et se dévisse indéfiniment – un geste simple, tourner toujours dans le même sens, c’est la vis elle-même qui décide quand elle change de sens. La question du sens ne se pose même pas finalement, et c’est peut-être un peu rasoir aussi. Sauf si on n’oublie pas que dans ce geste simple, sa fin est d’avoir encore soif. Ce qui n’est en soi pas vraiment une fin. Sam continuait donc de tourner la spirale sans faim et sans même qu’il s’en soit aperçu il avait ouvert plus d’une douzaine de bouteilles. Les terres blanches, Chenin, Anjou pop ! Chardonnay pop ! Cabernet pop, Gamay pop, pétillant pop ! Blé tendre pop ! Anjou démon pop !
Va falloir se retrouver vite car Sam ne sent plus sa soif !  Pop ! Prêt à emprunter le réseau colibri ! Pop ! Lamaline était réapparu soudainement dans la course en sens inverse et entre deux grincements de tirs ! Pop ! Léon Noël  Pop ! Un Radar sur son kayak Pop ! Ici Pop !  De Noyon à Callac Pop ! Elle pop ! A Laval elle l’avala Pop ! Sexes Pop !

Hic
Je placote, tu placotes, ilelle placote, c’est comme si plaqué contre un mur on se bécotait les mots sans s’arrêter !
Huummmmmmmmmmmmmmmmmmmmuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuummmmm
cmmmammmcmmummmmpmmommpmmmmmlmmemmommnmmmmmnmmommemmlmmmrmmamm
dmmammrmmmkmmammymmammkmmmpmmommpmmmimm
cmmimmmnmmommymmommnmmmcmmammlmmlmmammcmmmpmmommpmmmemmlmmlmmemmmpmmommpmmmammlmmammvmmammlmmemmlmmlmmemmlmmammvmmammlmmammmmpmmommpmmmsmmemmxmmemmsmmmpmmommpmmmm

Hic                 hic                hic           hic              hic            hic             hic          hic          hic          hic        hic        hic       hic      hic   hic   hic 


Les pensées de Sam Moore – leaf lift and pop escamotage et comment Lamaline réapparaît,19 février 2021.
+ Les pensées de Sam Moore- Editions Ma bibliothèque par Sharon Kivland : https://mabibliotheque.cargo.site/Anabelle-Hulaut-Les-Pensees-de-Sam-Moore-2019