Extrait de Les pensées de Sam Moore et suite en hiver …(I)

Gling gling gling gling gling gling gling gling gling gling gling gling glinng gling gling gliing gling gling gling gling glling gliing
ça ressemble à quelque chose de clinquant, naturellement clinquant, naturellement dans le sens où, les choses semblent toujours avoir été là où elles sont et pourtant, elles clinquent,
Elles clinquent non pas, parce qu’elles sont brillantes pailletées à nous en mettre plein la vue, mais parce qu’elles sont fragiles. En somme, elles sonnent.
Mais on pourrait dire qu’elles vibrent, pas parce qu’elles ont peur, bien au contraire mais plutôt parce que leur composition est en jeu, prêtes à dissoner.
Un assemblage suspendu, tel un pont, des chaines qui se croisent,
une suspension de mise, qui se forme et se déforme dans les mouvances de l’air. Stone of the air. Fait, pas fait, trouvé, mal fait. SSSmmmmm…sssssmmmmm… ssssmmmm
La mise en pratique de sous verres comme on peut pratiquer le sous bock en passes, les objets se tendent au dessus mais se détendent aussi dans la circulation invisible des dessous de verres. En vue, l’enseigne du dessus éclaire, les motifs se reflètent apparaissant parfois comme un message à démêler, des lettres prête à re-bondir. SMmmmmS aaammmm
Gling gling gling gling gling gling gling gling gling gling gling gling gling gling talon ou sans,
s’accompagnent,
Show me the rock, fredonne la voix qui monte pour faire tinter l’écho des leurres.
Extrait de Les pensées de Sam Moore et suite en hiver à propos de Les petits verres de Sam Moore, sur Chains de Patrick de Glo de Besses (cf. Enseigne et Glasses, Patrick de Glo de Besses et Anabelle Hulaut, Granville Gallery, 23 rue du départ 75014 Paris, exposition du 17 janvier au 20 février 2015.