ARCHITECTURE: MAUVAISE PRISE D’UN MOT (3) – ARCHITECTURE DE LA MORALE ET DE L’ÉCONOMIE: LE CAS DE LA REDINGOTE

« Habit d’Esté » in « Dessous et dessous de la bourgeoisie » P 34 & « La mode » 1831 in « Dessous et dessous de  la bourgeoisie » P 60

Il n’y a pas, et il ne saurait y avoir de forme qui ne soit politique. Le vêtement aristocratique, coloré, fait d’étoffes précieuses et ostensiblement dispendieuses n’a eu de beauté qu’au sein du cadre social et politique dans Lire la suite

ARCHITECTURE : MAUVAISE PRISE D’UN MOT (2)
ARCHITECTURE DE LA FAMILLE OUVRIÈRE ET NAISSANCE DU LOGEMENT SOCIAL DE MASSE

Enseignement ménager et économie domestique au sein du complexe de logements de la rue de Prague, photographie tirée de la vidéo du Cours Public de Marie-Jeanne Dumont, CAPA, Session 2007-2008, cours N°19

Pour bien comprendre le terme architecture, ce à quoi il faut prêter attention dans la naissance du logement ouvrier est qu’il est principalement l’acte de naissance de l’ouvrier lui-même. Ou du moins, de l’ouvrier tel que l’on a … Lire la suite

ARCHITECTURE : MAUVAISE PRISE D’UN MOT

IGP64092_small1

De l’urgence d’arrêter de croire que l’architecture soit du bâtiment

Notre civilisation s’est trompée sur le sens du mot “architecture”. À ce jour, il désigne du bâtiment. C’est une erreur. L’architecture n’est pas plus du bâtiment que du régime politique ou du soutien gorge. L’architecture est ce mot par lequel les sociétés incarnent leurs morales dans la réalité. Elle est la mise en forme du réel contenue dans toute compréhension … Lire la suite