Morgan O’Hara : une artiste conceptuelle chez Brigitte March, Stuttgart

Morgan O’Hara est née en 1941 à Los Angeles. Après-guerre, elle a passé son enfance au Japon dans une communauté internationale. Morgan O’Hara vit et travaille entre New York et Venise. Ses œuvres sont réparties dans différentes collections européennes, américaines (du Nord) et chinoises, publiques et privées. En Allemagne pendant le confinement du printemps 2020 pour cause de virus, Morgan O’Hara tient ses quartiers, depuis la fin juin, dans la galerie Brigitte March, à Stuttgart.

Exhibition view  Morgan O’Hara, Nineteen Forms of Containment,  Brigitte March International Contemporary Art Stuttgart, June 2020

Exhibition view
Morgan O’Hara, Nineteen Forms of Containment,
Brigitte March International Contemporary Art Stuttgart, June 2020

Depuis 1981, ses oeuvres appelées LIVE TRANSMISSION drawings constituent une large série de dessins performatifs. À l’image d’un sismographe (1), Morgan O’Hara transcrit directement le mouvement, le son, l’espace et le temps sur du papier à l’aide de plusieurs stylos graphites qu’elle tient simultanément dans les deux mains. Les dessins de la LIVE TRANSMISSION peuvent être également transposés par projection sur de grands murs d’exposition.

https://vimeo.com/296017422

HANDWRITING THE CONSTITUTION est un projet à la fois social et public. L’idée est née en 2016 après les élections aux Etats-Unis et représente depuis 2017 une sorte d’ « activisme pour les introvertis ». Dans le cadre de BLACK LIVES MATTER, le projet HANDWRITING THE CONSTITUTION en fait démonstration.

https://www.handwritingtheconstitution.com/

COVID-19: NINETEEN FORMS OF CONTAINMENT représente 19 dessins-collages recto/verso réalisés pendant un séjour à l’Université de Tübingen. Confinée entre mars et juin en Allemagne, Morgan O’Hara réalise une série de 19 oeuvres recto-verso ayant pour thème l’isolement, la solitude, l’abus, la mort, l’économie, le climat et le corps médical. Or, le recto des dessins circulaires communiquent avec le verso des articles du New York Times International qui mettent en évidence les effets dramatiques de la pandémie. Les collages fixés au ruban adhésif se trouvent parfois combinés à un texte manuscrit à l’encre noire sur fond jaune. Dans le catalogue de l’exposition, Morgan O’Hara écrit le 4 mars que le nombre d’infections mondiales est de 86 604 et le nombre de morts s’élève à 2 977 cas. Le 23 mai, le jour de sa dernière annotation, Morgan O’Hara constate que le nombre d’infections mondiales avait atteint 5 328 662 de personnes, le nombre de morts avait atteint les 340 429 cas et globalement 2 175 290 cas. L’artiste conclut en dernière ligne : « Les dessins ne sont pas des interprétations, mais des véhicules pour réfléchir sur les aspects de la pandémie et sur notre situation actuelle due au virus. Nous sommes tous ensemble » (2).

1-MORGAN O'HARA

Vue de l’exposition chez Brigitte March International Contemporary Art Stuttgart.

GONDOLIERI / GONDOLIERA et ULYSSES représentent des oeuvres qui se fondent exclusivement sur du texte: 433 Gondolieri face à 1 Gondoliera met en évidence la tradition du métier de Venise, à une seule exception, Giorgia Boscolo. A ce jour, d’autres femmes apprennent ce métier, mais Giorgia Boscolo est la première gondoleria agréée en 2010. L’intention de l’artiste est d’honorer la position pionnière de la première femme gondolier qui a réussi de transgresser les traditions vieux de 1000 ans.

2-MORGAN O'HARA

ULYSSES de Morgan O’Hara (2020) représente un poème de Tennyson écrit en 1833 et repris en 2020 par la plasticienne. Cette dernière visualise intégralement les textes du poème à une exception : CITIES OF MEN est complété par AND WOMEN. Le sens des mots dévoilent délicatement l’intemporalité esthétique d’Ulysses dans l’art.

3-MORGAN O'HARA

L’œuvre de Morgan O’Hara se trouve dans de nombreuses collections internationales comme le British Museum, le Metropolitan Museum of Art, le Hammer Museum Los Angeles, le Stedelijk Museum Amsterdam, le Kupferstichkabinett à Berlin ou le Macau Museum of Art en Chine.

6-MORGAN O'HARA

Exposition en cours: MORGAN O’HARA, NINETEEN FORMS OF CONTAINMENT, Brigitte March, Stuttgart, jusqu’au 30 oct. 2020, en cooperation avec Gisela Sprenger-Schoch.

https://www.brigittemarch.com/current-1/

https://www.morganohara.com/morgan.html

(1) Paul Virilio, The Encyclopedia of Live Transmissions, Vol. 1, 1997.  (2) Morgan O’Hara, Nineteen Forms of Containment, textes by the artist, Brigitte March Editeur Stuttgart, June 7-Oct. 30, 2020, 32 pages, 100 exemplaires.

7.-MORGAN O'HARA

8-MORGAN O'HARA

10-MORGAN O'HARA

Ce contenu a été publié dans ART par CLG. Mettez-le en favori avec son permalien.