EXTRAIT DE : LES PENSÉES DE SAM MOORE… ERRATUMS, ÉCHANGES ET MOUVEMENTS… (20 PART II)

Sam Moore se réveilla en sursaut.  Il s’était assoupi, voluptueusement.
La durée de la nébuleuse fut assez longue car la lumière avait considérément baissée et s’était largement cramoisie qu’on aurait cru qu’un bouleversement géographique avait eu lieu. Des remaniements avait été effectués. Et les différents filtres normalement affectés à leurs tâches lumineuses bien précises avaient été permutés avec d’autres, sans apparentes qualifications. Game light and dark, chaises musicales, 
Des claquements de sabots se faisaient entendre au loin…
Il avait rêvée d’une forme arrondie au corps recouvert de piquants, toute épine dehors avec ses petites pointes argentés…  
Self défense,
il pensait à la pièce de CF, Sans titre, 
cette forme presque arrondie rassemblée par bandes plâtrées et recouverte de petits épingles à tête, comme un petit echinoidea blanc posée sur la tablette. Puis, il y avait sa soeur jumelle, quelques étages plus bas qui attendait qu’on l’appelle, plus familière, 
et prête à se déployer,
D’ailleurs elle lui avait soufflé de tourner la tête de l’autre côté pour découvrir le curieux assemblage de David Liaudet ; la vue de La piscine oursin, une carte postale  se juxtaposant à la vue agrandie version Jaquet d’une coiffe bretonne. Une coiffe traditionnelle associée à une architecture moderniste.  Là aussi, les sabots avait probablement eu leur importance.  
Sam  Moore se souvenait alors de cette fameuse liste des objets ayant appartenu à Le Corbusier que DMC lui avait montré, liste déclencheuse. 
… Louche, Deux pots accolés jaunes avec anse au milieu, Salière blanche teintée de bleu, Morceau de fonte noire ovale, Clenche de porte, Loupe avec tige fixée sur socle, Morceau d’un tuyau de pipe, Bloc de terre cuite blanche moulée, Pierre grise poreuse, Petit oursin, Galet gris en forme d’une main, Pierre rose… 

Les mots s’étaient ouverts et les tablettes s’étaient peuplées petit à petit. Quant à Le Corbusier, il avait eu lui aussi ses petits oursins. Cela avait été disait-on son met préféré. 
A l’ouverture, une étoile de corail, open
En une seule bouchée, palais, papilles et pupilles étaient à leur comble. 

Sam Moore prolongeait les délices papillaires, il sentait bien que l’agitation autour était retombée et qu’il allait devoir entrer dans les sous-sols de Gémel, pour y démêler les correspondances défectueuses et tenter de retrouver le Voca Patch qui venait juste de disparaitre.