A Saumur, Agnès Thurnauer fait jaillir le rose chez Bouvet Ladubay

Agnès Thurnauer aime la couleur rose. A Saumur, elle le prouve en réunissant plusieurs œuvres issues de trois séries telles que « Mapping the studio », « Peintures d’Histoire », « Prédelles ». Dans le bel espace du centre d’art de Bouvet Ladubay cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas vu une aussi belle exposition dédiée à la peinture la plus contemporaine. Lignes et couleurs éclatent de mille feux dans cette architecture aux murs blancs et sols gris.

Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer - Rose c'est la life, au CAC - Bouvet Ladubay

Vue de l’exposition d’Agnès Thurnauer : Rose c’est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Agnès Thurnauer aime la couleur rose et le dit avec affirmation : « J’ai toujours aimé le rose. Je l’ai aimé de façon jubilatoire dans les tableaux de Philip Guston. Toute la peinture de Guston s’établit sur un fond rose qui est d’une grande tendresse malgré la rudesse du propos. (…) Je l’ai aimé dans la littérature, chez Gertrude Stein, avec A rose is a rose is a rose is a rose. (…) Puisse la couleur rose nous être aussi douce qu’aiguë, puisse l’ouverture posée par le personnage de Rrose Sélavy nous accompagner avec intelligence et facétie. Marcelle Duchamp nous précèdera toujours. » Ces phrases ornent l’entrée de l’exposition, avec à leur côté une des œuvres de la série Mapping the studio. Cet accrochage inaugural mélange peinture et écriture, une constance chez l’artiste. « Mapping the studio » confronte le regardeur à un enchevêtrement de traces, de lignes et de couleurs qui subdivisent l’espace de la toile en plusieurs surfaces. Le mot rose, à la typographie sans empattement et en capitale s’accroche à ce qui ressemble à un tronc d’arbre mort et plusieurs de ses branches. Cet arbre peut être vu aussi comme une ligne de crête avec différentes lignes de fuite. Le titre de la toile nous renforce dans cette idée de cartographier l’espace de l’atelier comme un agencement aux géométries variables. L’artiste nous informe sur son rapport à l’espace de travail. Toujours mouvant, à l’image du temps qui se dilate, l’espace de l’atelier est un univers aux multiples dimensions. Tantôt vide, par l’absence du peintre, tantôt saturé de chassis, d’images accrochées aux murs, etc., la présence de l’artiste au travail le rend tout petit ou l’agrandit. Tout en finesse, la cimaise qui reçoit le texte et la peinture est recouverte d’un gris.

Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer - Rose c'est la life, au CAC - Bouvet Ladubay Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer : Rose c'est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Vue de l’exposition d’Agnès Thurnauer : Rose c’est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Plusieurs autres peintures de la série « Mapping the studio » ponctuent les différents espaces de l’exposition.

Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer - Rose c'est la life, au CAC - Bouvet Ladubay Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer : Rose c'est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Vue de l’exposition d’Agnès Thurnauer : Rose c’est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Entre peintures, « bas-reliefs » et sculptures

Dans les autres salles du centre d’art des œuvres de grandes dimensions de la série « Peintures d’histoires » se mélangent avec les badges géants de la série « Portraits Grandeur Nature ». Dans une chromatique allant du gris clair au plus foncé, en passant par des roses aux tonalités variées, il est toujours jouissif de regarder de grands noms de la peinture occidentale, majoritairement des hommes, voir leurs noms féminisés. Marcelle Duchamp – vous l’aurez remarqué dans le texte d’introduction d’Agnès Thurnauer – Eugénie Delacroix, Romane Opalka (placé à l’endroit exacte où une de ses œuvres fut accrochée lors de son exposition monographique en 2001), ou Claude Cahun, née Lucy Schwob et nièce de l’écrivain Léon Cahun, qui joue bien avant l’heure, comme Marcel Duchamp, la carte du brouillage des genres.

Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer - Rose c'est la life, au CAC - Bouvet Ladubay Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer : Rose c'est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Vue de l’exposition d’Agnès Thurnauer : Rose c’est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Amoureuse de l’histoire de la peinture, Agnès Thurnauer s’applique à mettre en peinture toutes ses connaissances apprises au fil de ses voyages et lectures sur le sujet. Sa série « Prédelles », est particulièrement bien exposée à Saumur. Cette dernière constitue un ensemble marqué par l’histoire de l’art de la peinture occidentale. En effet tout un jeu de cadrages, entre les peintures, toujours des diptyques, et les passages entre les différentes salles d’exposition, permet de comprendre à quel point Agnès joue des points de fuite propre à la perspective mathématique qui a tant apporté à la peinture occidentale. Un régal !

Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer - Rose c'est la life, au CAC - Bouvet Ladubay Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer : Rose c'est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Vue de l’exposition d’Agnès Thurnauer : Rose c’est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer - Rose c'est la life, au CAC - Bouvet Ladubay Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer : Rose c'est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Vue de l’exposition d’Agnès Thurnauer : Rose c’est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Quand nous visitons une exposition d’Agnès Thurnauer, il y a toujours un « Big-Big » ou un « Bang-Bang » (souvent les deux) qui attirent notre regard. Véritable balise, cette série de toiles sert de boussole et d’horloge pour la peintre. Formes informes, elles naviguent dans toute l’étendue de l’œuvre d’Agnès comme des manières d’être. Au gré des projets, elles ou ils sont toujours là et lui permettent de persévérer dans son être, comme dirait un certain Bento Spinoza.

Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer - Rose c'est la life, au CAC - Bouvet Ladubay Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer : Rose c'est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Vue de l’exposition d’Agnès Thurnauer : Rose c’est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Il faut se dépêcher d’aller à Saumur chez Bouvet Ladubay pour sentir et expérimenter toutes ces œuvres.

Christophe Le Gac

Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer : Rose c'est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Vue de l’exposition d’Agnès Thurnauer : Rose c’est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Rrose c’est la life
Agnès Thurnauer
Centre d’art contemporain Bouvet Ladubay
Saint-Hialire-Saint-Florent 49400 Saumur
https://www.bouvet-ladubay.fr/visiter-vous-reunir/centre-d-art-contemporain/

Jusqu’au 3 octobre 2021
Horaires d’ouverture :
Du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h30 à 18h
Le dimanche de 14h30 à 18h

Vue de l'exposition d'Agnès Thurnauer : Rose c'est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur

Vue de l’exposition d’Agnès Thurnauer : Rose c’est la life, au CAC Bouvet Ladubay, à Saumur